Comment bien choisir ses chaussures de ski

Comment bien choisir ses chaussures de ski

Pour faire du ski, un bon choix de chaussures de ski est très important. Cela influence l’expérience dans la pratique, et procure le confort chez le skieur. Mais face au vaste choix qui se présente actuellement, choisir ses chaussures de ski n’est pas un jeu d’enfant. Entre les marques, les styles, et les fonctions supplémentaires, les néophytes seront vite dépassés. Pour cela, il existe des paramètres importants à considérer pour trouver la bonne paire de chaussures. De plus, c’est en enfilant les bonnes chaussures qu’on peut progresser dans cette discipline.

Choisir selon le niveau d’expérience

En premier lieu, une chaussure de ski se choisit selon son niveau d’expérience. En effet, il faut savoir qu’un skieur débutant recherchera plus de sécurité en la matière. Ainsi, il sera enclin à choisir des modèles plus rigides, capables de protéger ses jambes et ses chevilles. Un skieur professionnel par contre recherchera des modèles qui lui offrent une grande liberté de mouvement. Celui-ci penchera certainement pour des chaussures plus mobiles et articulées. Par contre, d’autres skieurs sont également exigeants sur le montage. En effet, des chaussures rétractables pouvant être retirées des skis en toute facilité seront également très pratiques. Tous ces critères font que le choix des chaussures de ski ne doit pas se faire au hasard.

Choisir selon le type de ski pratiqué

Le choix des chaussures de ski dépend également du type de ski qu’on pratique. Sur ce point, le niveau de flexibilité d’une chaussure, ou « flex », compte énormément. En effet, outre le ski classique, on découvre également plusieurs variantes. Il faut savoir que la structure des chaussures de ski classique devra garantir la stabilité. Les modèles prévus pour du ski alpin par contre devront être plus mobiles au niveau des chevilles. Les chaussures de ski pour le freeride quant à elles doivent être plus flexibles. Par conséquent, cela implique de bien choisir le matériau qui constitue les chaussures. Dans tous les cas, la plupart des magasins actuels proposent des simulateurs pour essayer les chaussures de ski. L’acheteur peut directement enfiler les chaussures et l’essayer dans toutes les positions. Cela permet de détecter d’éventuels problèmes ou anomalies, avant de conclure l’achat.

Bien considérer la largeur du pied

La largeur d’une chaussure de ski est aussi un critère qui peut influencer énormément le confort du skieur. Chaque pied est unique, et pour cela, il faut être très minutieux dans la considération de ce paramètre. Dans une mesure standard, la largeur se décline en 3 niveaux : étroit, médium, large. Il arrive qu’un pied long soit mince et pas trop large. Par contre, il se peut aussi qu’un petit pied ait une grande largeur. Une fois de plus, il est important d’essayer les chaussures sur tous les plans. Afin d’anticiper ce problème de taille des pieds, certains skieurs optent directement pour du rembourrage interne sur mesure. Cela élimine considérablement ces contraintes et de porter des chaussures à sa juste peinture.

Bien gérer le poids des chaussures

Le poids des chaussures est aussi un détail à ne pas oublier. Un poids de chaussures de ski mal géré peut influencer grandement plusieurs conditions. Ce poids dépend principalement de la nature du matériau dont la chaussure et faite. On peut également ajouter l’influence des fermetures et des différents accessoires qui l’accompagnent. Pour éliminer ce problème de poids, il faut essayer directement ces chaussures avec les skis. Il arrive qu’en essayant les chaussures sans ski, elles paraissent bien ajustées à ce à quoi on s’attend. Et pourtant, une fois arrivé sur les pistes, on s’aperçoit que leur poids a doublé avec les skis.

Toujours choisir des chaussettes adaptées

Outre le poids suite à l’ajout des planches de ski, d’autres éléments peuvent aussi altérer le niveau de confort. Cela concerne par exemple les chaussettes utilisées dans les chaussures. Même sur quelques millimètres, leur épaisseur doit aussi être bien étudiée. Effectivement, ces chaussettes peuvent être bien ajustées et confortables au début d’une séance de ski. Mais tout au long de cette pratique, le pied commence à se dilater et prend du volume. Et lorsque les chaussures et les chaussettes sont trop ajustées, les pieds risquent d’être à l’étroit. Et cela va occasionner une gêne pouvant mener à l’inconfort ou à d’éventuels accidents.